Que ce soit dans la variété, dans le ragga ou bien encore dans le rap, Selah Sue semble savoir tout faire Il faut dire qu’en matière de rap, la chanteuse belge n’en est pas à son coup d’essai. Depuis ses début en 2009, Selah Sue n’a cessé de multiplier les featurings avec le hip-hop, français d’abord avec Nekfeu sur Crazy Vibes ou Sexion d’Assaut sur Raggamuffin, mais également outre-Atlantique en invitant Childish Gambino sur Together et J.Cole toujours sur son tube originel Raggamuffin.

Après 6 ans d’absence et un Bedroom EP, révélé pendant le confinement en 2020, elle revient donc à ses amours intemporels, un hip hop teinté de soul américaine qui fit les belles heures du New Jersey 90’s des Fugees ou du Queens de la même période avec A Tribe Called Quest. Un rap East Coast dans lequel Benjamin Epps se fond comme un (Notorious) Biggie dans l’eau, flow haut perché et rimes accrocheuses, le rappeur gabonais compte déjà parmi les voix à suivre de très près.

Hurray (Extented s’accompagne également de la version originale de Hurray avec le rappeur canadien d’origine nigériane TOBi, de Free Fall que Selah Sue avait lancé avant l’été, sans oublier les remixes tendance électro-distordante de NZCA LINES (Michael Lovett, collaborateur de Christine and the Queens et de Metronomy), warehouse avec BCBC et enfin down-tempo jazz par Black Dive

Découvrez le clip ci dessous

Publicités

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.