Formé à Göteborg, en Suède, alors que le chanteur principal Yukimi Nagano n’avait que 14 ans, Little Dragon s’est forgé une voie comme l’un des groupes les plus cohérents, respectés et universellement aimés de ces derniers temps. Leur nouvel album « New Me, Same Us » – sorti le 27 mars sur Ninja Tune – représente un autre chapitre de l’évolution continue de Little Dragon, trouvant une nouvelle direction dans leur style unique de r’n’b, pop, décalé et décalé. et électronique. Entièrement autoproduit et enregistré dans leur studio de longue date construit à la maison à Göteborg, c’est le son d’un groupe qui revient aux sources et retombe amoureux de ses instruments : batterie, basse, claviers, harpe, guitare et voix, pour produire certaines de leurs musiques les plus ciblées et incontestablement les meilleures à ce jour.

Ayant grandi avec une passion pour l’écriture de poèmes et de paroles dès son plus jeune âge dans ses journaux intimes, Yukimi Nagano a évité la formation vocale formelle, rejoignant plutôt ses amis d’école Erik Bodin (batterie et percussions) et Fredrik Wallin (basse) pour chanter sur les différents projets musicaux auxquels ils participent. Ils sont bientôt rejoints par Ha?kan Wirenstarnd (claviers) pour former le quatuor qui perdure à ce jour. Un groupe de « bizarres » avoués, ils se rencontraient après l’école pour se jouer des disques et jammer, une méthode de travail qui est restée largement inchangée à ce jour ; la légende désormais très mythifiée déclare que le groupe a tiré son titre d’un surnom donné à Yukimi pour son tempérament fougueux pendant ces premiers jours en studio.

Avec un son notoirement difficile à cerner, Little Dragon a toujours été un creuset unique de leurs influences et styles individuels, faisant auparavant référence à des artistes aussi divers que Brian Eno, Snoop Dogg, D’Angelo et Alice Coltrane comme pierres de touche de leur goûts musicaux. Yukimi cite des icônes telles que Prince et Kate Bush comme premières influences, elle et Erik étant particulièrement dans le hip hop et le r&b d’artistes tels que De La Soul et A Tribe Called Quest. Fred a apporté avec lui un amour du jazz et des sons plus expérimentaux et électroniques. Avec Ha?kan, c’était une passion pour tout ce qui concernait les synthés ; des groupes comme Depeche Mode et Kraftwerk et les sons de pionniers du synthé comme Vangelis et Jean Michel Jarre.

Après avoir essayé et échoué à entrer dans une école de musique, ils ont déménagé dans un studio local d’enregistrement accroupi – affectueusement nommé Seal Colony – dans le centre de Göteborg et ont commencé à faire de la musique ensemble à plein temps, tout en acceptant des emplois à temps partiel en dernier recours. afin de rester à flot, Yukimi vendant des fraises et Erik conduisant des camions.

Leur première percée en tant que groupe est venue avec le single « Twice », initialement sorti par un de leurs amis sur le label suédois Off The Wall Records, il a été repris un an plus tard par le label britannique Peacefrog, qui a ensuite sorti une collection de démos. du groupe qui formerait leur premier album éponyme en 2007. La sortie a vu le profil de Little Dragon commencer à augmenter au Royaume-Uni et, en particulier après l’inclusion de « Twice » dans la populaire émission de télévision Greys Anatomy (comme la grand-mère de Yukimi l’a appelé avec enthousiasme pour dire elle) – les États-Unis.

Bien qu’assez prudents en ce qui concerne leur propre production – n’ayant travaillé qu’avec une poignée de musiciens et de producteurs externes sur leurs propres albums – ils sont rapidement devenus l’un des groupes les plus recherchés avec qui travailler. Avec de grands noms des mondes du hip hop, de la pop, de l’électronique et au-delà cherchant à s’aligner sur le son unique du groupe, en particulier la voix distinctive de Yukimi. Élaborant une liste enviable de collaborateurs au fil des ans, ils ont travaillé avec des artistes tout aussi révolutionnaires tels que BADBADNOTGOOD, Gorillaz, SBTRKT, Flying Lotus, Flume, Kaytranada, Big Boi (qui a été intégré pour la première fois au groupe via un autre membre d’Outkast, André 3000). , De La Soul, DJ Shadow, Tinashe, Mac Miller, Future, Raphael Saadiq, Dave Sitek (TV à la radio), Faith Evans et plus encore.

De même, leurs performances live extrêmement populaires et très appréciées ont engendré une carrière de tournée mondiale de plusieurs décennies qui les a vus se produire dans certains des festivals les plus vénérés au monde tels que Coachella, Glastonbury, Bestival, Lollapalooza, Melt, Dour et Sonar Festival, ainsi que récemment co-tête d’affiche d’un spectacle avec Flying Lotus au Hollywood Bowl de Los Angeles.

C’est « Machine Dreams » de 2009 – leur approche idiosyncrasique de la création d’un album de danse – qui a attiré l’attention de Damon Albarn, qui a coopté le groupe pour deux morceaux sur son projet Gorillaz « Plastic Beach ». Se lancer dans la tournée étoilée suivante aux côtés de Mos Def, Lou Reed, De La Soul, MF Doom, Kano et Mark E. Smith se révélera être un moment mémorable pour le groupe, avec Yukimi en particulier rappelant avec émotion le le temps qu’elle a passé dans le bus de tournée avec Bobby Womack pour discuter de son approche de l’écriture de chansons.

Alors qu’ils cherchaient encore peu de reconnaissance dans leur propre pays – ils ont d’abord joué un concert à Los Angeles avant la Suède – un autre tournant est survenu avec la sortie du troisième album « Ritual Union ». Atteindre la 22e place des charts britanniqueset brisant le top 100 du Billboard pour la première fois, il a marqué la première des 3 entrées consécutives dans le top 5 du palmarès Dance & Electronic de Billboard, et a été inclus dans les 50 meilleurs albums de Rolling Stone en 2011. Cela a été suivi par « Nabuma Rubberband » en 2014, un album qui s’inspire entre autres des slow-jams de Janet Jackson que Yukimi écoutait au moment de l’écriture et du long et sombre hiver de Göteborg pendant lequel il a été enregistré. L’album a encore cimenté leurs succès commerciaux, se classant parmi les 15 premiers dans les charts britanniques, parmi les 25 premiers aux États-Unis et remportant une nomination aux Grammy pour le « Meilleur album de danse/électronique ».

Plus récemment, ils ont suivi le long métrage «Season High» de 2017, acclamé par la critique, avec des nouvelles de leur signature avec Ninja Tune et la sortie de leur tout premier EP «Lover Chanting» en 2018.

Aujourd’hui la formation frappe un joli coup avec la publication d’un nouveau single nommé « Frisco » à découvrir ci dessous

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.