Bazil est tombé très tôt dans la musique et la soul jamaïcaine. Il enregistre ses premières chansons à l’âge de 15 ans. A 19 ans, il s’installe à New York pour perfectionner son anglais et fréquente le milieu jamaïcain qui lui donne envie de découvrir l’île du Reggae qu’il rejoindra deux ans plus tard. Bazil y enregistre son premier album « Stand Up Strong » qui se classe, en France, deuxième album reggae le plus vendu de 2011.

Son histoire avec la Jamaïque ne fait que commencer. Il enregistre pour le célèbre studio et label Tuff Gong le titre « Together Tonight » pour la bande originale du film « Destiny » qui le fera faire le tour des médias de l’île. En 2013, Bazil choisit de s’installer à Chicago tout en continuant à composer des titres pour son prochain projet « High On Music », un EP composé de 10 titres qu’il compose entre Paris, Kingston et Chicago. Bazil séduit en France, en Jamaïque et bien au-delà.

Il enregistre du dubplate pour Major Lazer et le beatmaker français Manudigital l’invite sur son album « Digital Pixel » puis sur la tournée de plus de 80 dates qui suivra. Ensemble, ils se produiront dans les plus grands festivals français et européens tels que Solidays, Dour Festival, Reggae Sun Ska, No Logo, Outlook Festival, Boomtown… Fin 2016, « High On Music » est réédité par le X- Label Ray Production, avec lequel Bazil a commencé la production de son prochain album studio.

Bazil sort son album « East To The West » en 2018, sur lequel il mélange à nouveau les styles comme il sait le faire. Depuis le début de sa carrière, l’artiste s’est fréquemment déplacé d’Orient en Occident, s’inspirant de ces différents allers-retours entre l’Europe, l’Amérique du Nord et les Caraïbes. Avec « East To The West », Bazil nous invite à nous évader sur un son moderne, urbain et coloré mais toujours influencé par la culture jamaïcaine qu’il affectionne. Pour enregistrer « East To The West », le chanteur a composé lui-même quelques titres mais a également fait appel à plusieurs beatmakers autour de lui tels que Manudigital, Tambour Battant, S.O.A.P. ou Bost. Au final, il livre avec « East To The West », un album éclectique et percutant.

Fin 2019, Bazil vient de sortir son nouvel album GROW, mélange d’influences urbaines et reggae, bien plébiscité par les médias reggae tels que Reggaeville, avec les talents français Naâman et Natty Gong de l’île de la réunion. L’album mélange différents genres et utilise d’autres codes musicaux tels que le hip-hop, la trap et la musique soul. Pendant le confinement covid 2020, Bazil a sorti quelques singles dont « Cheers To The Badmind » mettant en vedette Daddy Mory, célèbre chanteur de reggae français, membre du groupe emblématique français « Raggasonic », et a partagé la scène avec l’icône du reggae français Nuttea, pendant un été spectacles. Bazil part en tournée avec la chanteuse française Naâman, pour une tournée de 7 concerts à guichets fermés fin 2021 avec Fatbabs et MoodSupachild. Ils sortent une chanson le jour de Noël intitulée « High Like Rocket » pour célébrer le retour des tournées après la période de verrouillage.

Bazil reprendra la route en 2022 avec un groupe et quelques machines live et commence déjà à se faire entendre cette année avec la publication du clip « Try » qu’il partage avec Ondubground et c’est à voir ci dessous

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.