Quand tout est possible dans un autre pays: « Eiffel’s Eye » parle d’hédonisme. Certainement le plus optimiste de l’album d’Erica Nockalls, « Eiffel’s Eye » déploie des  synthétiseurs scintillants, des basses entraînantes et des guitares obsessives, portés par des mélodies vocales généreuses et lumineuses. Un hymne à la liberté et la libération de soi.

La formation d’Erica Nockalls au conservatoire en tant que violoniste et chanteuse est fondatrice mais pas déterminante. Elle choisit le danger de l’expérimentation avec son violon – Il est un outil de création plutôt que d’accompagnement.

« Eiffel’s Eye » est le troisième single de l’album d’Erica Nockalls « Dark Music from a Warm Place » 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.