Il porte le prénom d’un roi de légende, mais c’est sous le nom de Kazy Lambist qu’Arthur Dubreucq s’invite à la table ronde de la pop électronique depuis quelques années.

Quelques centaines de millions de streams plus tard, et des concerts aux quatre coins du monde Kazy Lambist lance maintenant son nouvel EP, ré-écriture classique de ses titres les plus écoutés.

Son œuvre : Decrescendo, en référence à son retour aux sources, une forme d’atterrissage après son album 33000 Ft. Un disque sans claviers, sans percussions et sans effets spéciaux. Une ode à ce que la musique a d’intemporelle.

Sur cet EP, Kazy Lambist est accompagné d’un quatuor à cordes, de chanteuses lyriques et de Jodie Devos, diva belge charismatique, à la voix douce et puissante, lauréate du prix Reine Elisabeth.

Délicat et poétique, Deï illustre à merveille l’alchimie évidente entre la pop planante de Kazy Lambist et la virtuosité des arrangements classiques d’Othman Louati.

Publicités

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.