En nous ouvrant les portes de son nouveau projet, Fils., avec ce premier EP éponyme, Stéphane Del Castillo (MamaKilla) bouscule quelque peu les codes de ce rock auquel il nous avait habitués jusque-là, posant d’une voix pesante des mots sobres et percutants sur des mélodies qui savent aller droit au but, dévoilant au fil des titres une vision de la vie qui oscille entre joies et peines, entre optimisme et fin du monde, entre intime et universel.

Publicités


Quatre titres comme autant de chapitres d’une belle histoire qui commence, où, accompagné de ses complices Emeline Marceau (guitare), Laura Odella (batterie) et Florian Larzul (basse/clavier/guitare), il nous plonge, à grand renfort de comptines rock aux accents spoken word et pop, dans un grand bain régénérant, loin de ce que l’on a l’habitude d’entendre et pourtant si proche de nos aspirations profondes. Et s’il y a une chose que l’on ne peut faire en écoutant ces quatre titres entre fragilité et puissance, c’est rester amorphe et insensible. Faites donc l’expérience de cette folle intensité libératrice et sauvage pour en être définitivement convaincus !

Retrouvez l’EP sur toutes les plateformes : https://bit.ly/2Nwb2Qk

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.