30 Août 2014 – 09:00

Si vous voulez voyager en musique en une soirée entre Paris, Broadway et Hollywood, le spectacle « Love For Sale, une nuit avec Cole Porter » est fait pour vous. Actuanews.fr vous en donne un aperçu.

"Love For Sale" : Un parfum de Broadway et de Jazz au théâtre de Belleville à Paris

Cole Porter était un musicien de jazz, auteur-compositeur, qui après avoir rêvé d’être clown est arrivé à Paris dans les années folles, puis est allé à la conquête de Broadway à l’époque de la naissance des comédies musicales, avant de se mêler à la fureur d’Hollywood. La troupe des Colporteurs nous raconte l’histoire de ce dandy millionnaire à travers ses chansons en alternant des tableaux drôles et légers avec d’autres plus mélancoliques

Dès les premières notes jouées par le guitariste Vladimir Médail, on se retrouve transporté dans un univers fascinant. On fredonne avec la chanteuse Mathilde des grands classiques du répertoire américain comme « I love Paris » ou « I’ve Got You… Under My Skin » ; et on se laisse (Col)porter par la beauté des chorégraphies poétiques et sensuelles exécutées par les danseurs. On ressort de cette soirée un peu envoûté, avec le sentiment d’avoir voyagé en musique !

Ce spectacle musical et chorégraphique se joue actuellement les dimanches, lundis et mardis au théâtre de Belleville à Paris.

"Love For Sale" : Un parfum de Broadway et de Jazz au théâtre de Belleville à Paris

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.