June The Girl a 28 ans et 10 ans de musique, un drôle de pays où elle a rencontré des fées et des ogres. Ses premiers titres chez Believe explosent en radio (“emotional” “I say love” en playlists sur Virgin, Fun ou RTL2).

Pourtant, il a fallu faire une révolution pour que la sale gosse adorable  pose ses cartes sur la table. C’est aujourd’hui avec François Welgryn et William Rousseau qu’elle trouve sa place en co-création sur leur label InTenSe avec l’EP « I’m the girl” sorti il y a quelques mois.

June The Girl, « la fille parano qui fait l’amour et la gueule” sort aujourd’hui son couteau pour éventrer une époque qui nous malmène, et le fait avec une pop mordante, un costume plein de dérision et d’énergie, mi-sucre mi-poison.

Elle réinvente ici son dernier single dans une version violoncelle qui fait redécouvrir le texte et montre une interprète habitée

Des playlists importantes («Equal» , «Pop Fraiche » « l’Alternative pop»  ou «nouveau talent »), près de 1 million de streams sur son EP, elle est diffusée sur des premiers réseaux et sur MTV

Sur scène, elle partage ses humeurs avec une grande dynamique musicale et un sourire déroutant, et elle seraa au NoPi le 10 mars prochain en co-plateau

Le nouvel EP lui débarque en avril avec ses nouveautés

1 commentaire »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.