En 2020, âgée de 20 ans, la jeune comédienne Déborah Leclercq se lance, prend sa guitare et poste des reprises sur les réseaux sociaux. Viennent ensuite ses premiers textes et compositions : 2 titres sortis au fil de l’eau, puis un duo avec Jules Jaconelli, et des premières parties de Clara Luciani, Hervé, Charlie Winston.

Elle sort aujourd’hui le morceau « Solide » , avant un 1er EP en fin d’année. Un flow singulier qui n’appartient qu’à elle. Une manière de placer ses mots, libre, en dehors de la mécanique des machines qu’elle rend organiques. Un timbre sombre, comme un voile posé, dont les fêlures laissent passer des éclats de lumière.

Solide, c’est tout un mood. C’est ce sentiment que les fondations sont posées et qu’elles ne bougeront pas. Parfois on peut sentir comme un vide dans le ventre, que l’on comble en tentant de s’accomplir, de poursuivre ses rêves et de les réaliser. Déborah débarque avec une fraîcheur infinie et un fort charisme pour porter la voix d’une génération. Epaulée par Andrée Manoukian, elle s’inscrit dans cette nouvelle scène française entre chanson, r’n’b et pop, inclassable mais déjà nécessaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.