Benoît Poher s’est confié sur « La part des lions », le 6ème album du groupe qui vient de fêter ses 20 ans.

KYO a fait son grand retour cet automne avec un 6ème album « La part des lions » à l’amplitude dévorante, instantanée de notre époque, directement branchée aux racines rock du groupe qui vient de fêter ses 20 ans. Actuellement en préparation de la tournée 2022, Benoît Poher, membre emblématique du groupe, s’est confié à Actuanews.

– Actuanews : Comment définiriez-vous votre nouvel album « La part des lions » ?
– Benoît Poher (Kyo) : C’est le premier album avec notre nouveau batteur Jocelyn et cela se ressent dans l’approche du son. Le début de l’album est un peu plus rock, on retrouve un peu nos racines. Au niveau des textes, il y a une variété de thèmes abordés. J’ai trouvé l’angle qui me convient pour aborder certains sujets. C’était un album passionnant à faire ! Il y a aussi ces quatre clips portés par les personnages « Margaux, Omar et Marlow » qui forme une seule histoire. On voulait concilier notre passion pour le cinéma, l’écriture et la musique depuis longtemps. On a pu faire çà à la manière d’une mini-série et approfondir les personnages et leur relation.

– Actuanews : Pourquoi l’avoir nommé « La part des Lions » ?
– Benoît Poher (Kyo) : Ce titre sonnait bien et représentait bien l’énergie qu’on avait. Il faisait un bel écho à l’histoire des personnages Margaux, Omar et Marlow qui ont envie de dévorer le monde et d’avoir leur part du gâteau.

– Actuanews : C’est un album que vous avez créé lors de votre dernière tournée, de quoi vous êtes-vous inspiré pour ce 6ème album ?
– Benoît Poher (Kyo) : D’habitude on arrive pas à écrire sur les routes, mais là les premiers titres ont été écrits sur la fin de la précédente tournée. L’énergie puisée sur scène a naturellement fait son œuvre. Nous avons imaginé les titres directement sur scène plus qu’en studio.

– Actuanews : Dans les premiers extraits, on retrouve les personnages « Margaux, Omar et Marlow », comment avez-vous eu l’idée du concept ?
– Benoît Poher (Kyo) : A la base on avait pas prévu un album concept, « Margaux, Omar et Marlow » est le dernier morceau écrit pour l’album. C’était assez riche de pouvoir développer les relations amoureuses de ces trois personnages. Nous étions presque frustrés de s’arrêter à un titre. Nous avions envie d’en savoir plus sur ces personnages. Nous nous sommes dit qu’on pouvait raconter leur histoire à travers d’autres titres de l’album. Cela fonctionnait avec certains titres donc nous avons voulu en faire quelque chose de plus ambitieux artistiquement.

Actuanews : Pouvez-vous nous en dire plus sur le titre « Mon époque » ?
– Benoît Poher (Kyo) : Le tournage du clip correspondait au déconfinement. Les figurants étaient déchainés comme si c’était un vrai concert ! Au bout de deux prises ils connaissaient déjà les paroles, ils chantaient alors que le réalisateur n’avait rien demandé. Les gens avaient tellement besoin de se lâcher, de chanter et d’hurler. C’était une bonne idée de le sortir en premier single. Tout en puissance, ce titre résume l’urgence de la situation et libère le besoin d’exprimer son mal-être, unique antidote pour en briser le sort.

Actuanews : Vous avez dévoilé le clip de « Quand je serai jeune », 3ème chapitre du trio, pourquoi ce titre vous tient particulièrement à cœur ?
– Benoît Poher (Kyo) : Ce titre est particulier à nos yeux car il a été difficile à mettre en boite. C’est un titre un peu plus adulte qui tranche avec « Mon époque ». Ce n’est pas vraiment de la nostalgie, mais plutôt une lettre de tendresse à ce qu’on a pu être. C’est une ode à la bienveillance.

Actuanews : C’est la première fois que Florian chante sur un titre il me semble ?
– Benoît Poher (Kyo) : Absolument et cela plait beaucoup aux fans. On chantait ensemble sur scène mais jamais sur un titre.

– Actuanews : « Stand up » sera un single et le dernier morceau clipé de la série « Margaux, Omar et Marlow », quelques mots sur ce titre ?
– Benoît Poher (Kyo) : Le titre parle d’une relation toxique vécue par Margaux avec un pervers narcissique. Quand je me suis renseigné sur ce que vivait une femme avec un tel compagnon cela m’a chamboulé. J’avais envie de raconter cette histoire de façon un peu terre à terre. C’est un titre important pour nous, nous espèrons qu’il va toucher le cœur des gens.

– Actuanews : Comment est née la collaboration avec Alice on the roof sur « Comète »?
– Benoît Poher (Kyo) : Ce titre était destiné à être en duo, il a été conçu et écrit dans cet objectif là. Nous avons visionné des tonnes de clips de chanteuses du moment notamment en terme de style de voix. Jocelyn et Florian nous ont montré des clips d’Alice on the roof. Je la connaissais que de nom. C’est une chanteuse belge à l’univers hyper singulier. Nous avons accroché et nous l’avons contacté via notre réalisateur. Elle a accepté de chanter sur le titre.

Actuanews : Vous préparez actuellement votre tournée 2022, cela fait 20 ans que le groupe existe, pas trop difficile de choisir une setlist ?
– Benoît Poher (Kyo) : Oui, d’ailleurs nous sommes en pleines répétitions. Nous n’avons pas encore arrêté le choix des titres ! Nous essayons de ne pas être redondant dans les atmosphères proposées. Dans notre univers, il y a beaucoup de morceaux lents avec un refrain épique donc il faut faire des choix parmi les morceaux de ce style là. Nous avons hâte de retrouver le public !

Kyo, «La part des lions», Sony Music
Le groupe sera en tournée dès Février 2022, découvrez toutes les dates ci-dessous, infos et billetterie :

1 commentaire »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.