John Milk fait un retour fracassant sur le label Underdog Records sous le signe du funk et de la soul avec son nouvel EP Don’t Blame The Hammer qui est sorti il y a quelques jours

Composé et produit par le chanteur lui-même, ce maxi six titres est une synthèse élégante et aboutie des influences qui sont les siennes : Jamaican Soul, Rythm & Blues, Shaolin Soul, NuSoul et Hip-Hop.

Don’t Blame The Hammer, entre sonorités vintage et production moderne rend hommage aux riches heures de la soul d’Al Green à Curtis Mayfield, en passant par Stevie Wonder ou Isaac Hayes.

Sur le EP, on retrouve des remixes de Patchworks (Joao Selva, Voilaaa, Mr President …), BLANKA (La Fine Equipe) et des instrumentaux tout simplement magiques.

Don’t Blame The Hammer, et sa mélodie lancinante sont à découvrir avec un clip réalisé par Hugo Carlier & John Milk dans lequel notre milkman préféré poursuit ses démons jusqu’au coeur de la nuit.

Publicités

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.