Nous vous en parlions il y a quelques jours, M6 va lancer un tout nouveau concept nommé Appel A Témoins. La chaine nous a présenté cette grande première en France…

Chaque année 250 à 300 enquêtes sont non résolues en France, environ 50 000 personnes disparaissent, dont 2/3 de mineurs et 10 000 restent inexplicables. Si à l’image des Alertes Enlèvements 24 sur 25 cas ont été retrouvés, beaucoup de familles restent sans explications, et aujourd’hui l’émission Appel A Témoin souhaite mettre en lumière les fameux « Cold Case » qui pourraient être résolues grâce à un indice, ou un simple témoignage.

Publicités

Jean Marie Goix producteur exécutif dans le groupe M6 a expliqué son choix lors d’une conférence de presse ce Mardi après Midi :

« Notre travail c’est d’aider les enquêteurs mais surtout les familles. Un appel à témoin c’est toujours efficace à l’image d’Alerte enlèvement. Il aura fallu deux ans et demi de travail pour trouver le bon format et plusieurs mois de préparatifs avec les autorités, le ministère de l’intérieur et le ministère de la justice, car pour la première fois en France, des gendarmes, des policiers, et des membres de la justice, seront là en plateau pour lancer les appels à témoin. »

Mais pourquoi une telle émission pour les autorités ?

« L’approche de M6 nous a intéressés car toute l’émission est construite avec l’accord des familles, en concertation avec les procureurs, les enquêteurs, sans voyeurisme et avec dignité. Aujourd’hui, pour certaines enquêtes, un appel à témoins avec un dispositif de grande ampleur peut changer la donne. On doit se donner toutes les chances pour les familles, on ne les laissera jamais tomber, on fera tout pour résoudre ces enquêtes. » Camille Chaize (Porte Parole du ministère de l’Intérieur)

« Acte d’enquête à part entière, l’appel à témoins prend ici une nouvelle dimension que les procureurs de la République et juges d’instruction en charge de certaines affaires criminelles non résolues appellent de leurs vœux. Le ministère de la justice les accompagne dans cette démarche qu’ils ont légalement seuls le pouvoir d’initier. » Emmanuelle Masson (Porte Parole du ministère de la Justice)

Publicités

Pour Eric Maurel procureur en charge de l’affaire Lucas Tronche, dans une affaire il ne faut reculer devant aucun moyen : « Il nous est apparu important et utile de participer à l’émission car nous n’avons pas tous les moyens pour réussir à faire avancer des enquêtes. Dès que nous avons épuisé tous les procédés simples, il ne faut se priver de rien. Faire confiance à d’autres professionnels qui n’ont pas la même vision que nous pour faire avancer les choses… L’émission peut provoquer des réactions que nous n’attendons pas et faire émerger des réactions que nous n’avons pas et qui pourraient faire bouger les choses. »

Le 7 Juin prochain à 21h05, sera lancée la première émission, deux sont prévues cette année, car c’est beaucoup de travail dans la préparation. Aux commandes, nous retrouverons la journaliste Nathalie Renoux, et l’animateur Julien Courbet deux habitués des affaires judiciaires, la première avec son émission de faits divers, et le second avec son émission Ca Peut Vous Arriver, dans laquelle il aide chaque jour des personnes dans des affaires notamment de consommations.

Julien Courbet : « C’était une évidence d’animer cette émission, car je le fais tous les jours dans d’autres dossiers »

Nathalie Renoux : « Les affaires criminelles font partis de mon quotidien et c’est donc une évidence pour moi d’animer. C’était naturel pour moi d’être avec Julien Courbet dans cette aventure »

Tous au long de la soirée, nous pourrons découvrir différents magnétos qui vont permettre de restituer tous les moments importants dans l’enquête, mais aussi de faire dans l’affect, avec des appels lancés par les familles. Toutes les familles seront présentes en plateau, et tous les sujets ont été fait avec soin dans le respect des familles selon le producteur.

Le Dispositif mis en place

Une call-room composée de 8 policiers et gendarmes recueilleront les nouveaux témoignages en plateau. Le service d’appel sera composé de plusieurs éléments :

✔ Un numéro vert 0800 10 11 21 non surtaxé, facilement identifiable et mémorisable et une adresse mail appelatemoinsM6@interieur.gouv.fr mis à la disposition des téléspectateurs durant toute l’émission. Le numéro sera ouvert dès le début de l’émission et durant une semaine.

✔ Un standard sécurisé capable de recevoir et de gérer des centaines d’appels téléphoniques : standard interne avec un système de transfert sur le plateau.

✔ Une file d’attente avec un message pour faire patienter les téléspectateurs qui appellent.

✔ Un répondeur où les téléspectateurs peuvent laisser un message si l’attente est trop longue.

✔ Un système d’enregistrement pour toutes les communications téléphoniques prises pendant le direct.

En cas d’appel intéressant, les opérateurs de la call-room pourront procéder à un transfert rapide aux chefs d’enquête installés dans une pièce isolée, à l’abris des caméras. Ce dispositif permettra de ne pas perdre d’appels et risquer que des potentiels témoins se rétractent. Les témoins qui appelleront auront la garantie de rester anonyme et les éléments qu’ils fourniront resteront confidentiels.

Laurent Valdiguié, journaliste d’investigation fera partie des envoyés spéciaux sur le “terrain” pour rencontrer des témoins et nous permettre de mieux visualiser les lieux clefs des affaires.

Le Groupe M6 avec RTL sera mobilisé

RTL accompagnera le dispositif M6 sur “Appel à témoins” avec notamment l’émission “L’heure du crime”, présentée par Jean-Alphonse Richard du lundi au jeudi de 20h à 21h, consacrée aux faits divers ainsi qu’aux enquêtes policières.

La matinale d’Yves Calvi proposera également des interviews en direct et des reportages en lien avec les cas traités dans l’émission. La Presse Quotidienne Régionale sera également sollicitée pour relayer en local les appels à témoins.

Les Premières Affaires Traitées :

LUCAS TRONCHE : DISPARITION INQUIÉTANTE D’ENFANT (18/03/2015) 15 ans au moment des faits S’est volatilisé sans laisser la moindre trace Dernier lieu : son domicile à Bagnols-sur-Ceze (Gard) Son frère Valentin est le dernier à l’avoir vu. Il a accepté de témoigner pour la première fois.

SUZANNE BOURLIER : DISPARITION INQUIÉTANTE D’ADULTE (12/07/2015) 72 ans au moment des faits Jeune retraitée, très active, mordue de sport et véritable mamie gâteaux A disparu alors qu’elle était sortie se promener après avoir préparé des confitures maison Dernier lieu : son domicile à Lamotte Beuvron (Loir-et-Cher) N’a emporté aucun papier d’identité, ni téléphone Signe distinctif : une chevalière, celle-ci a été signalée et un homme aurait tenté de la revendre Il existe un portrait-robot de cet individu qui n’a encore jamais été diffusé

GAËLLE FOSSET : MEURTRE NON-ÉLUCIDÉ (26/04/2007) 21 ans au moment des faits Tuée de 66 coups de couteau Dans sa maison à Saint-Germain-la-Campagne (Eure) Elle connaissait son agresseur, pas d’effraction En couple avec Steven, absent le soir du crime ADN inconnu relevé sur la scène de crime Son chien, très protecteur, a été enfermé dans le cagibi

Les Intervenants :

Procureurs de la République, juges d’instruction, policiers, gendarmes, enquêteurs ou criminologues, les spécialistes présents sur le plateau ou en duplex nous permettront de mieux comprendre les différentes affaires et les points de droit et débattront sur les zones d’ombre. Grâce à leur expertise et les éléments en leur possession, ils apporteront un éclairage pédagogique sur les nombreux actes d’enquête et évoqueront les différentes hypothèses. Parmi ces spécialistes :

Camille Chaize (Porte-parole du ministère de l’Intérieur)

Emmanuelle Masson (Porte-parole du ministère de la Justice)

Eric Maurel (Procureur de la République de Nîmes)

Jacques Dallest (Procureur de la République de Grenoble)

Dominique Puechmaille (Procureure de la République)

Frédéric Chevallier (Procureur de la République)

Lola Menahem (Commissaire de police – Police judiciaire)

Eric Bérot (Chef de l’Office Central pour la répression des Violences aux personnes)

Fabrice Bouillié (Chef du service central de renseignement criminel Gendarmerie Nationale)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.