Avec « Dali », Claire Gimatt fusionne son univers de conteuse d’histoires moderne avec celui du peintre dont chaque toile est une plongée dans un monde onirique et coloré, deux univers voisins donc faits de voyages immobiles et de grands émerveillements. Une belle mise en oreille en attendant la sortie de son album « Sorcières » le 9 avril prochain.

Publicités

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.