Après un EP en 2016 (produit par Myth Syzer, Loubenski et Rahman), puis ‘Illusions’ en 2018, qui entendait marier l’immédiateté séductrice du R&B avec l’onirisme d’une musique élevée en apesanteur, Sabrina Bellaouel à aussi su se faire une place avec un nombre important de collaborations entamées avec différents esthètes de la scène parisienne, de The Hop à Jazzy Bazz, en passant par Lonely Band ou encore Bonnie Banane

Publicités


Car Sabrina c’est d’abord une certaine aisance à se situer dans un subtil entre-deux : de l’éducation musicale qui doit autant au gospel, qu’au punk, entre le charme sensuel de sa voix et le jeu de (dé)construction entamé sur ses productions électroniques, entre ses textes qu’elle dit « au service de l’émotion » et ses mélodies directement connectées aux villes où elle à vécu : Paris, Rotterdam, Londres et le Maghreb.

Si son dernier EP creusait brillamment le sillon d’une musique électronique teintée d’inflexions expérimentales, à mi-chemin entre Steve Reich et Deena Abdelwahed, « Libra » renoue avec la matière charnelle de ses chansonsCes nouveaux EPs, signés sur InFiné, actent l’émergence d’une artiste ambitieuse et soucieuse d’une singularité et d’une diversité dans ses productions.

Ecoutez Float son nouveau single ci dessous

Publicités

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.