En matière de culture du cannabis, il existe certains basiques à connaître, que vous soyez particulier ou spécialiste. En l’occurrence, le type de plantes mais aussi son genre va déterminer le type de produit fini que vous obtiendrez. Ainsi, il existe d’importantes différences entre les graines femelles et les graines mâles de cannabis : découvrez les différences dans notre article, ainsi que nos conseils pour bien orienter votre choix.

La sexualité des plantes, essentielle pour la culture

Les plantes de cannabis, comme toutes les autres plantes, peuvent être masculines ou féminines. Cela se manifeste par des différences physiques, mais aussi de composition : en l’occurrence, seule la plante femelle est utilisée pour créer des produits extraits ou dérivés du cannabis, car c’est la plante femelle qui contient les cannabinoïdes. De son côté, la plante masculine n’est faite que pour être utilisée avec le pollen.

Bien entendu, plantes mâles et femelles sont indissociables car pour que la plante femelle se développe, elle doit résulter d’un alliage avec une plante mâle. Cependant, il est possible de développer des plants de culture avec uniquement des plantes féminisées, en utilisant une sélection de graines femelles. Parmi elles, certaines sont tout simplement incontournables, que ce soit la White Widow, la Triple G ou la Fat Banana.

Mais comment les reconnaître ou les cultiver en priorité ?

Principales différences à connaître

Pour différencier le cannabis mâle et femelle, il faut regarder les boutures : les plants mâles possèdent des sortes de clochettes au niveau de la base, qui libèrent le pollen nécessaire à la reproduction. De leur côté, les plantes femelles sont caractérisées par des calices en forme de pistils, souvent de couleur blanche.

Si vous souhaitez faire un usage récréatif de votre cannabis, alors il est fortement conseillé d’opter pour des plantes femelles, qui donneront les substances escomptées. Les bourgeons des plantes femelles sont en effet gorgés de THC (tétrahydrocannabidiol), la substance psychotrope la plus forte que l’on puisse trouver de nos jours. Les plantes mâles possèdent un taux très faible, voire absent, de THC, et ne sont pas utilisées à des fins récréatives.

Ce sont donc les plantes femelles qui sont cultivées pour générer le marché du cannabis. Voici quelques basiques à connaître pour bien les remarquer.

Quelques basiques sur le cannabis

Quelle que soit la plante choisie, sachez que vous aurez besoin de quelques semaines de floraison avant que le sexe de la plante soit visible. C’est d’ailleurs pour cela que les personnes souhaitant cultiver leur propre cannabis récréatif optent immédiatement pour des plantes femelles : résultats garantis.

Il faut savoir que la plante peut aussi être hermaphrodite : c’est souvent une plante femelle qui a développé des organes masculins. Fait intéressant à connaître, cela résulte souvent d’une forme de stress : si la plante n’est pas bien hydratée (au niveau du sol), cela peut provoquer l’hermaphrodisme. Le taux de THC est toujours assez présent dans la plante, (jusqu’à 50%), mais cela reste moins recherché pour les usages du cannabis. Cela dit, elle comporte toujours des cannabinoïdes thérapeutiques, y compris psychotropes.

Enfin, sachez qu’un plant de cannabis nécessite au moins 12h d’exposition au soleil chaque jour pour grandir et se développer correctement, ce qui explique qu’on les trouve souvent sur les toits des immeubles !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.