Adaptée du film du même nom, la comédie musicale « Priscilla, folle du désert » est actuellement à l’affiche au Casino de Paris pour 50 dates avant une tournée dans toute la France. ActuaNews.fr est allé découvrir ce show phénomène et vous en dit plus…

Crédit Photo : Pascal Ito
Crédit Photo : Pascal Ito

Si une bande-son résolument disco et quelques drag-queens accueillent le public à son arrivée au Casino de Paris, ce n’est pas par hasard. Le ton est donné : des tubes planétaires tels que « I will survive » , « It’s raining men » ou encore « Hot Stuff » composent la bande-son de « Priscilla, la comédie musicale » , adaptation en spectacle du film australien « Priscilla, Folle du Désert » sorti en 1994 et Oscarisé pour les costumes.


C’est l’histoire un peu dingue de trois artistes en quête d’amour et de reconnaissance qui sillonnent le désert australien dans un bus baptisé Priscilla pour présenter leur spectacle de drag-queens… Transposer cette histoire sur une scène de music-hall à taille humaine était un défi, déjà relevé à Broadway, Londres et Madrid. Le résultat parisien est réussi puisque grâce à des décors modernes et à une multitude d’accessoires, on se retrouve entraîné dans ce voyage loufoque avec ses héroïnes truculentes au son des tubes de Madonna, Gloria Gaynor, Tina Turner, Cindy Lauper… les chansons mettent le feu dès le début et le public les reprend avec plaisir, tandis que les costumes (pas moins de 300 costumes et 200 perruques sont utilisés dans ce spectacle) donnent une ambiance en strass et paillettes colorée et excentrique. On en prend plein les yeux et plein les oreilles dans ce show à l’esthétique irréprochable où chaque tableau est plus explosif que le précédent.

Crédit Photo : Pascal Ito.
Crédit Photo : Pascal Ito.

Sur scène, 25 artistes chanteurs-danseurs-comédiens qui excellent dans l’art du transformisme. Dans le rôle des divas, on retrouve, Kania Allard, Amalya Delepierre, Ana Ka, Sofia Mountassir et Stacey King. Les drag-queens en tournée, elles, sont campées avec panache par Laurent Ban, Jimmy Bourcereau et David Alexis (ce dernier est bluffant en robe à paillettes et talons hauts, après avoir campé Fagin dans Oliver Twist, le musical à la salle Gaveau il y a quelques semaines, celui-ci réussit brillamment le changement de registre).

A travers leur voyage initiatique dans le désert, les 3 amis vont en apprendre beaucoup sur la vie, sur les autres, et surtout sur eux-mêmes. Un hymne à la joie de vivre, à la tolérance et à la liberté qui offre des moments exhubérants, drôles, mais jamais vulgaires, et d’autres plus tendres, notamment sur le thème de l’amour libre et de la famille.

Un cocktail explosif plein d’énergie qui fait de ce show aux couleurs de l’arc-en-ciel une réussite technique et scénique dont on ressort en dansant et avec le sourire. Et c’est ça qui est bon !

« Priscilla, Folle du désert, la comédie musicale », mise-en-scène de Philippe Hersen, chorégraphies de Jaclyn Spencer, actuellement au Casino de Paris puis en tournée dans toute la France à partir du 26 février 2017.

Crédit Photo : Pascal Ito.
Crédit Photo : Pascal Ito.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.