Quelques secondes en apesanteur, perdus dans les nappes d’une synthpop vaporeuse et délicieuse : voici le nouveau titre des français de Premier Métro, quelque part entre Mylène Farmer et Etienne Daho, Flavien Berger et The Weeknd. 

Une chanson pleine de nostalgie, qui nous rappelle des moments d’insouciance éphémères, et qui nous embarque loin, dès les premières notes. 

Découvrez le clip  ci-dessous

Dehors, l’aube commence à poindre. Le ciel rosit doucement à mesure que la ville s’éveille, mais rien n’y paraît encore sous terre. Le visage appuyé contre une vitre crasseuse, les larmes tracent un sillon irrégulier dans des paillettes déjà clairsemées qui laissent entrevoir de jolis yeux cernés. Des sentiments contraires se bousculent au creux de la poitrine et s’entrechoquent au rythme du cliquetis des wagons sur les rails. C’est déjà l’heure du premier métro après une soirée endiablée.

L’heure de Premier Métro. Premier Métro, c’est précisément le nom qu’ont choisi Dimitri, Sébastien, Alexandre et Enzo pour porter leur nouveau projet. Quelque part entre la liberté frivole de Mylène Farmer ou d’Etienne Daho et la brillante modernité de Flavien Berger ou The Weeknd, le groupe s’est ouvert une voie qu’il est le seul à arpenter. C’est sur cette bande-son rétro qui emprunte ses synthés et ses boîtes à rythmes aux années 80 que Premier Métro fait un récit décomplexé de nos histoires d’amour, de nos meilleures soirées et de ces moments fugaces qui font tout le sel de notre existence. Cette énergie contagieuse, absolument captivante sur scène, les quatre garçons la tiennent de leurs expériences passées qui en font des musiciens aguerris, véritables showmen, alors même que cette nouvelle aventure n’en est qu’à ses prémices. C’est peut-être ce qui explique le succès fulgurant rencontré par le groupe dès ses débuts. Car le moins qu’on puisse dire, c’est que Premier Métro est en avance : alors que le groupe ne comptait qu’une poignée de titres à son actif, il s’est ainsi vu plébiscité pour jouer à We Love Green en juin dernier, puis c’est la télévision qui s’est intéressée de près au projet avec un passage remarqué sur Culturebox dans la foulée.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.