Mêler les illusions des grands spectacles de magie tout en reprenant les codes des comédies musicales londoniennes à succès, tel est le pari de William Arribart. Avec son nouveau spectacle, L’Île des Rêves, le magicien lyonnais passe un cap et propose une véritable performance de haut vol. Un show à découvrir dès le 3 décembre à Lyon, à La Bourse du Travail.


Danser, chanter et, bien sûr, faire de la magie. Voici le challenge que s’est lancé William Arribart avec son nouveau spectacle, L’Île des Rêves. Un pari un peu fou comme le concède ce magicien lyonnais de 25 ans :


« J’ai toujours eu un côté showman mais là, je repousse un peu plus mes limites. J’ai dû suivre des cours de chant, de danse classique et de jazz. Et même avoir une coach vocale pour arriver à chanter tout en dansant ! Sans parler des assouplissements quotidiens et des séances de sport pour renforcer mon endurance. J’ai dû revoir tout mon rythme de vie afin d’être prêt et pouvoir enchaîner les représentations », explique-t-il.

Séduit par l’univers des comédies musicales qu’il a découvert alors qu’il se produisait à Londres à 18 ans, William Arribart a commencé à rêver d’une nouvelle forme de spectacle : une comédie musicale intégrant la magie.

« Dans mon avant dernier spectacle, Le Magicien Ensorcelé, il y avait déjà une chanson. Dans le suivant, Le Sortilège des Neiges, j’ai introduit la danse. Là, je saute le pas avec l’idée de transmettre des émotions en chantant et dansant qu’on ne peut pas toujours exprimer à l’oral. Mais tout en gardant une vraie part de magie ».


DEUX ANS DE TRAVAIL ET UNE TRENTAINE D’ARTISTES ET DE TECHNICIENS

Pour cette première comédie musicale magique, William Arribart s’est entouré d’une équipe renforcée pour répondre aux nouveaux besoins. Chorégraphe, compositeur, scénographe, metteur en scène, costumière, comédiens…, la création a nécessité deux ans de travail pour une équipe d’une trentaine d’artistes et techniciens.


Véritable show familial, L’Île des Rêves raconte l’histoire d’un jeune adulte qui fuit le monde réel pour retrouver ses amis dans le monde des rêves.

« Nous avons imaginé une histoire avec une double lecture. Si les enfants se passionneront pour les personnages fantasques de l’île, les adultes seront plus concernés par l’envie de s’évader de son quotidien. La force créatrice de l’équipe nous a permis de créer un univers complet. C’est vraiment mon spectacle le plus abouti. », conclut William Arribart.


L’Île des Rêves, du samedi 3 décembre à 17h au dimanche 4 à 17h (3 représentations)
Lieu : Bourse du Travail, 205 place Guichard, 69003 Lyon – Tarif : de 15 à 89 € – Durée : 1h15

1 commentaire »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.