Au premier abord, on ne peut pas deviner que BLOODHYPE – Elmar Weyland, Erik Laser, Matt Müller  et  Christopher  Kohl  –  essayait  d’être  un groupe de punk   quand   ils   ont   commencé  à   composer   dans   l’appartement  qu’ils partageaient à Berlin. Mais à la seconde  où  ils  attrapent  leurs  guitares,  on sait  d’où  ils  viennent, et  on  sait où ils veulent aller, floutant les lignes entre la jeunesse et l’âge adulte.

“Glamour” est le premier single du quatuor depuis “Delicate Creature”, sortie peu  avant  la  pandémie  de  corona virus,  interrompant  leur  tournée  de concerts   et   de   festivals  prévus.  Sonnés  mais  pas  abattus,  le  nouveau morceau  les  montre  s’essuyant  le  sang  coulant  de  leurs   lèvres   et   la poussière  sur  leurs  genoux,  prêts  pour  le combat. Un rythme brut et un synthé  new-wave  mélancolique  attirent  l’attention,  puis  la  voix d’Elmar donne  le  ton  de  ce  qui  va  suivre,  masculine  mais   fragile,   un  homme moderne  plein  d’espoirs  et d’angoisses. C’est ce moment de magie qu’on ressent  lorsqu’on  entend  The Killers pour la première fois, cette euphorie quand un stade entonne un hymne de Springteen, qui n’est pas ancré dans une  nostalgie  vertigineuse mais qui s’impose plus comme un coup de tête dans  ce  point  sensible  entre  le  paradis  de  la  pop  et  l’euphémisme. Ils chantent peut-être des démons, mais ça sonne bien.

Comme le rapporte Elmar, le chanteur, guitariste et compositeur: “De nos jours,  on  se  revêtit avec des filtres, on se rend plus musclé, plus sexy, on essaie  de  montrer la meilleure facette de nous-même au monde. D’après mon  expérience, cela ne fait qu’entacher ce que nous sommes, jusqu’à ce que  notre  perception  de  nous-mêmes  se  brise  et  s’écroule comme un château de cartes. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.