Le chanteur, producteur et multi-instrumentiste Seth Nyquist se prête à des chansons pop ambitieuses et novatrices qui révèlent un talent doté d’une vision singulière. Inspiré par son héritage africain et caribéen, MorMor insuffle à sa musique une tapisserie d’influences, reflétant la diversité de sa ville natale, Toronto.

« Je n’écoutais jamais la même chose quand j’étais en famille et avec mes amis », explique-t-il à propos de ses goûts éclectiques et de ses connaissances musicales approfondies.

MorMor s’est laissé aller à ses instincts créatifs très tôt dans la vie, ajoutant souvent sa propre voix, ses mots et ses idées à ce qu’il entendait des autres. « Je n’ai jamais vraiment aimé réciter les paroles ou les mélodies de quelqu’un d’autre », dit-il, expliquant son envie précoce de créer. Sans surprise, il gravite autour du piano dans la maison de son enfance. Le côté formel de l’éducation musicale ne l’a pas tant attiré, il voulait forger une relation plus intime et ouverte d’esprit avec l’art de la chanson, ce qui l’a poussé à porduire l’EP Heaven’s Only Wishful.

La musique de MorMor capture ce que l’on ressent lorsqu’on est seul dans la foule, lorsqu’on est en quelque sorte un étranger improbable dans une ville où l’on a vécu toute sa vie. Bien qu’il soit profondément conscient de la diversité de la scène musicale de sa ville et qu’il y soit très lié, MorMor s’écarte de la perception du « son torontois » qui est devenu une nomenclature pratique. Tout en étant reconnaissant envers les grands noms qui ont fait connaître leurs chansons à l’échelle internationale, son style singulier le place en bonne compagnie et dans les bonnes grâces des étoiles montantes de Toronto, BadBadNotGood, Daniel Caesar et Charlotte Day Wilson

Après les EPs ‘Heaven’s Only Wishful’ et ‘Some Place Else’, le jeune chanteur multi-instrumentaliste indie pop originaire de Toronto est de retour avec le clip de ‘Far Apart’, un single aux allures funky qui rappelle la  toxicité qui se produit dans une relation lorsque les deux personnes n’ont pas encore fait face à leurs démons.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.