Lorsque Buridane est apparue il y a quelques années, elfe blond aux allures enfantines et au grain de voix à la sensualité mutine, on s’est dit que cette jeune fille là allait trouver naturellement sa place au milieu des « chanteuses à guitare » du paysage français. Sauf que oui… et non. Car si le single « Badaboum » a bien fait les beaux soirs des radios et des télés, c’était peut-être pour mieux camoufler le reste : des chansons intrépides à la plume incisive, à la tendre noirceur et à l’urgence éperdue, à la fois ombre et lumière, ange et démon.

Ce qui fait la particularité de Buridane, ce sont les textes, à la densité poétique et au souffle du vécu, lettres émouvantes et prières épiques, constats entre lucidité et autodérision, aux thèmes en forme de catharsis à la fois intime et universelle.

Petite soeur de la génération Nouvelle Scène Française, Buridane est une auteure-compositrice au parcours émérite : Chantier des Francos et Prix Adami (2009), lauréate du FAIR (2011), coup de coeur de l’académie Charles Cros pour son dernier album Barje Endurance (2018), un passage remarqué au festival d’Avignon (Talents Adami On y Chante, 2019). Impressionnée aussi bien par la dimension spirituelle de la chanteuse Tracy Chapman que par le flow du rappeur Buck 65, elle s’épanouit album après album, passant de la pop lumineuse de Pierre Jaconelli (Pas Fragile, 2012), à ses propres couleurs qu’elle explore au travers de choeurs aériens et de touches hip-hop (Barje Endurance, 2017).

Aujourd’hui Buridane débarque avec Ni Kalifa Ala Ma son nouveau single. Ni Kalifa Ala Ma pourrait bien être l’un des meilleurs anxiolytiques de cet été. Prière contemporaine dans un monde incertain, elle célèbre une confiance absolue en la vie, presque comme une revendication. Avec Féloche à la réalisation solaire de cette vértitable summer song, plus peur des ruptures, des départs, des confinements…

Ni Kalifa Ala Ma, c’est un peu Johnny Clegg qui aurait mangé Georges Brassens avec un soupçon de MDMA

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.