Dans un style entre country atmosphérique et folk aux pointes métalliques, les chansons de l’album Nasty Boy de Sacha C. Bokobza ont été écrites comme les chapitres d’un western amoureux. C’est le portrait d’un masculin emprisonné par le pouvoir de son costume de Cow-Boy fuyant la vérité de l’amour.

A l’origine de ce projet il y a la rencontre entre Nicolas Ullmann et Sasha C. Bokobza. Elle est peintre, lui comédien, ensemble ils explorent une aventure d’artiste-muse où il incarne un mystérieux Cow-boy vêtu de rose. Au fil des séances de poses, elle dresse le portrait d’un masculin intrigant, tour à tour menaçant et obsédant, lui évoquant «L’Homme en noir», le prédateur de la psyché féminine tel que le décrit Clarissa Pinkola Estés dans son livre Femmes qui courent avec les loups. Dans ce livre elle éclaire la danse psychique mystérieuse entre la proie et son prédateur, lorsque la proie reconnaît sa faiblesse et accepte de se soumettre en victime.

Nasty Boy est l’histoire de cette danse entre un homme et une femme où chacun est gouverné par la peur et le désamour de soi. Cet album présente 6 des 12 chansons de l’ensemble. Il a été réalisé en auto-production en collaboration avec Paul Kimble (Grant Lee Buffalo) et William Bridoux. Une première édition de disques vinyles a été tirée à 50 exemplaires. Chaque pochette est unique, peinte à la main et numérotée.

Découvrez ci dessous « Ton Ecart » l’un des morceaux phares du projet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.