L’auteur suisse avait déjà conquis les lecteurs avec son roman policier « La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert » en 2012. Il revient aujourd’hui en force avec sa nouvelle œuvre, qui sortira le 10 mars prochain.

Avec l’affaire Quebert, Joël Dicker remportait en 2012 le Grand prix du roman de l’Académie française et manquait de peu le prix Goncourt. Une adaptation en série avait même vu le jour, avec la participation de Patrick Dempsey.

Cette année, l’écrivain narre la sombre histoire de Alaska Sanders, une jeune femme dont le corps a été retrouvé près d’un lac, dans le New Hampshire.

Si le dossier avait été rapidement bouclé en avril 1999, l’apparition d’une lettre pour le moins déconcertante, envoyée au sergent Perry Gahalawood, vient semer le doute et nous embarque à nous, lecteurs, dans les méandres d’une nouvelle enquête policière..

Gahalawood et son vieil ami Marcus Goldman tenteront d’élucider le mystère qui demeure.

Nous nous attendons bien évidemment à un suspense haletant et des rebondissements dignes des précédents ouvrage de Dicker, qui nous offrait déjà une écriture unique de l’énigme , notamment dans L’Énigme de la chambre 622 et La Disparition de Stéphanie Mailer.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.