Nour plus Impulsive que jamais avec son nouveau clip

Trop volatile pour être enfermée dans la cage chanson, très ancrée dans la culture jazz, Nour ouvre grand la porte aux «bruits du monde ». Avec elle, tout est musique : un briquet devient rythme, un mixeur fait danser la valse et un rasoir électrique donne son nom à un titre de l’album.   Ce grain de folie, la chanteuse le revendique comme une nécessité qui permet de redécorer le monde.    Convoquant les surréalistes Breton, Ernst et Magritte pour les marier à Tom Waits, André Minvielle et Billie Holiday, elle fait de la scène son jardin de jeu, mélangeant absurde et virtuosité et chantant d’une voix pleine de malice et de tendresse toute l’étendue de sa poésie. Une artiste profondément vivifiante qui donne rythme et sourire à ceux qui sont prêts à les accueillir.

Dans « L’impulsive », Nour scande et analyse sans complaisance sa tendance à parler ou à agir pour réfléchir après. Un texte qui claque et interpelle, des cordes qui enrobent, frottent, pincent comme elle, le piano s’envole et s’emballe d’un coup pour accompagner les paroles, suivant au plus près ses gestes et ses mots. Et comme dans tout mouvement, aussi impulsif soit-il, il peut se terminer par un relâchement… Une détente dans l’inconfort.

Découvrez le clip ci dessous

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.