Le 12 mars sortait Airs païens, le troisième album de la carrière de Félix Dyotte. Il y explore avec mélancoliesarcasme et émoi les tribulations de voyage, les grands changements et les vertiges amoureux. Secoué par la mort d’un ami cher, l’écriture de cet album aura aussi attendri l’auteur-compositeur devant les mystères de la vie et de la mort

Publicités

Musicalement, les instruments acoustiques occupent la majeure partie de l’espace sonore de cet album qui transporte l’auditeur de passages aux grandes orchestrations, à d’autres, plus rythmés ou même dénudés, fruit d’une intimité enveloppante portée par le ton doux et personnel de l’artiste. Le tout, enregistré en plusieurs étapes, dans différents studios mexicains et québécois, toujours en prenant soin de s’entourer de plusieurs ami.e.s musicien.ne.s qui contribuent à la sensibilité et à la chaleur de ce troisième opus que nous offre un Félix Dyotte en pleine possession de ses moyens, serein et accompli.

À cette occasion, il sortait jeudi dernier une live session de cet album. 

Publicités

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.