Edge of the Dark démarre, la voix d’Emmit Fenn apparaît et on est tout de suite embarqué. Beauté indé, non loin des sublimes œuvres de Bon Iver ou encore Kid Francescoli, les chansons de l’américain Emmit Fenn proposent automatiquement un voyage entre rêve et réalité, entre douceur et ambiance électronique explosant en fin de morceau.

Publicités

Réalisé, avec d’autres morceaux, dans un studio perché dans un arbre en plein milieu de la nature, on comprend l’aspect si introspectif de la musique d’Emmit Fenn. À découvrir au plus vite !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.