« Les Pleureuses », c’est une vague sourde, lente, qui déferle du choeur de larmes formé par la voix de Claire Gimatt, l’archet de la contrebasse et le piano, unis dans un seul souffle. Un titre acoustique hors du temps, un envoûtement dont on ne sort pas indemne, secoué par l’émotion puissante du morceau.

Publicités

Avec sa voix, qui fait d’un voile léger une intense invitation à l’onirisme, ses mélodies qui donnent à la chanson française des accents méditerranéens, Claire Gimatt nous raconte quelque chose de différent, qui tient à la fois de la fragilité intime et d’une universelle puissance, d’un murmure envoûtant et d’une explosion sonore appelant à la transe, à la déconnexion.

Son 1er album « Sorcières » sortira le 19 mars 2021.

Publicités

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.